Edulog est en service depuis septembre 2020. Grâce à Edulog, les élèves et le corps enseignant peuvent accéder facilement et en toute sécurité à plusieurs services en ligne connectés (par ex. offres en ligne des éditeurs de matériel pédagogique, solutions cloud ou applications d'apprentissage) qu'ils utilisent au quotidien à l'école.

Mais Edulog est bien plus qu'une fédération d'identité avec une fonction d'authentification unique pour l'espace suisse de formation. Edulog peut devenir un instrument de gouvernance important pour la numérisation de l'éducation. Du point de vue du secrétariat, Edulog offre les trois possibilités suivantes pour améliorer la gouvernance de l'espace numérique suisse de formation:

  1. La standardisation et l'uniformisation des identités numériques
  2. La standardisation de la collaboration avec les fournisseurs de services (prestataires de services en ligne)
  3. La création d'un espace de confiance (protection et fiabilité dans l'utilisation des identités numériques)

Des identités numériques économes en données

Commençons par les identités numériques. Elles sont un instrument important dans le monde numérique. Les identités numériques nous permettent de «prouver» notre identité aux services en ligne, c'est-à-dire de confirmer que nous sommes bien celles et ceux que nous prétendons être. Pour ce faire, les fournisseurs de services ont besoin de caractéristiques spécifiques afin de nous identifier comme une utilisatrice ou un utilisateur à part entière de leurs services en ligne et de les rendre utilisables. Dans le contexte d'Edulog, nous appelons ces caractéristiques des «attributs» (par ex. nom, école, rôle, institution, etc.).

Edulog définit une liste exhaustive d'attributs que les services d'identité des cantons, des communes et des écoles mettent à disposition au sein des identités numériques. La liste est le résultat de clarifications, à l'échelle nationale, sur les données existantes fournies dans les solutions de gestion des écoles. La forme et le contenu de ces données sont définis de manière uniforme par Edulog. Sur la base de cette liste exhaustive, l'échange de données avec les fournisseurs de services dans le domaine de l'éducation peut être réglé contractuellement et ensuite contrôlé via Edulog. Il s'agit d'une valeur ajoutée décisive par rapport aux fournisseurs d'identité commerciaux tels que Google-ID ou Apple-ID. En même temps, cette liste reflète les données actuellement collectées sur les élèves. A l'avenir, une approche commune permettrait de réduire le nombre d'informations – coordonnées via Edulog – et de renforcer ainsi globalement l'économie de données.

Améliorer la collaboration avec les fournisseurs de services

Cela nous amène au deuxième point: la standardisation de la collaboration avec les cantons et les fournisseurs de services. Le contrat de fédération qu'Edulog conclut avec tous les fournisseurs de services participants règle quels attributs des identités numériques sont transmis à un service en ligne spécifique  lors de la connexion et à quelle fin. En outre, le contrat de fédération définit des mesures techniques et organisationnelles pour garantir la protection de ces données. Les conditions du contrat sont les mêmes pour tous les fournisseurs de services et sont obligatoires.

«

L'espace de confiance constitue une base réglementée commune pour pouvoir aborder à l'avenir d'autres défis de la numérisation avec tous les acteurs de l'éducation.

»

 

Si les cantons fédèrent leurs services d'identité avec Edulog, ils disposent d'une base pour réguler et standardiser la manière dont ils collaborent avec les fournisseurs de services via Edulog. Ils peuvent définir à un niveau commun, via Edulog, les conditions qui doivent être remplies par un service en ligne dans l'espace suisse de formation afin que celui-ci puisse être utilisé par les élèves. Il s'agit là d'un pas vers l'application du principe d'«autodétermination numérique».

Un regard sur la Norvège montre ce qu'il est possible de faire avec une fédération d'identité centrale au niveau de la gouvernance. Avec Feide, il existe depuis quelques années une plate-forme qui a des fonctions similaires à Edulog (identités fédérées, gestion centrale des attributs pour l'accès aux services) et qui est devenue un instrument central de gouvernance de l'éducation numérique. Les fournisseurs de services qui souhaitent proposer leurs produits en Norvège ne peuvent plus éviter Feide. Mais ils peuvent également tirer profit de la plate-forme en adaptant spécifiquement leurs services en ligne aux besoins des écoles.

Un espace de confiance dans l'espace numérique de formation

Last but not least, Edulog est synonyme d'espace de confiance dans l'espace numérique suisse de formation. Les normes juridiques, organisationnelles et techniques à respecter par tous les participants à la fédération permettent une confiance mutuelle à tous les niveaux d'utilisation des services en ligne. Cela signifie une plus grande confiance dans la transmission des données des élèves, des enseignantes et enseignants ainsi que du personnel administratif aux services en ligne, ainsi qu'une plus grande confiance dans l'utilisation de ces données par les services en ligne dans un but précis. L'espace de confiance constitue une base réglementée commune pour pouvoir aborder à l'avenir d'autres défis de la numérisation avec tous les acteurs de l'éducation. Edulog offre ainsi une base pour mener des échanges avec les fournisseurs de services à un niveau national et pour travailler pas à pas à la création d'un espace numérique de formation consolidé.

Reto Schwendimann
Reto Schwendimann
directeur des opérations | membre de la direction d'Educa